Ce pourrait être l’orchestre minimal idéal ; un tuba et un accordéon ; deux aérophones prenant la mesure de l’air du temps ; deux instruments d’accompagnement s’emparant du langage des solistes, ayant le bon goût de ne pas vouloir imiter, et cherchant plutôt leurs propres idiomes.
Bientôt dix ans que François Thuillier et Alain Bruel se côtoient, jouant les sidemens pour de gros ensembles (Jean-Marc Padovani, Michel Marre…), mais aussi en petite formation (avec Jean-Luc Cappozzo, notamment).

Bientôt dix ans que s’élabore un langage adapté à ce duo de conteurs d’histoires musicales recueillies ou inventes, écrites ou éphémères.

On découvre alors deux instruments poètes dont les sons expriment si bien les sentiments qui nous sont communs. Improvisation et écriture se génèrent l’un l’autre. Jeux rythmiques, plages de silence, tout est prétexte à construire un monde sonore où le partage et l’écoute sont les clés de la cohérence…

Alain Bruel

Musicien poly-instrumentiste, accordéoniste, compositeur, arrangeur, formateur, il travaille particulièrement sur des ensembles où la composition, l’improvisation et les références aux musiques traditionnelles se côtoient.

Enseigne à l’ENM d’Aurillac (Cantal) de 92 à 97, où il anime une classe d’accordéon et un ensemble de musiques traditionnelles associant instruments régionaux, cuivres et percussions. Se produit avec de nombreux groupes du Sud-Ouest de la France, particulièrement le « Show-bal jazz dance » de Bernard Lubat, le groupe « une anche passe », en trio avec Jean Jacques Padovani et Jean-Marie Machado, avec Doudou Gouirand, Michel Marre, Patrick Bouffard, Eric Bretheau…
Ecrit les musiques de plusieurs chorégraphies ; « Colors de vida » et « Flowing water », avec la chorégraphie Vandetta Mattéa Johnson, « Lisa », avec un collectif de danseurs traditionnels.

Ecrit une musique pour une pièce de Ronnie Coutteure ; « La Foutiste ».
Travaille depuis 97 avec Jean-Marc Padovani, sur les ensembles « Chant du Monde », « Le Sud Attaque ». A joué dans les pays suivants ; Israël, Roumanie, Pologne, Allemagne, Italie, Burkina-Fasso, Bénin, Cambodge, Angleterre, Côte-d’Ivoire, Algérie, Maroc, Sénégal, Mali, Cap-Vert, Emirats Arabes Unis, Autriche…

Actuellement, il participe toujours au projet de Jean-Marc Padovani, avec l’ensemble Maxiphone (dont il est un des co-fondateurs), dirige les groupes « La grosse rapatoune », ensemble de rue traitant des musiques de Haute-Auvergne revisitées, le trio « Bruel-Cappozo-Thuillier ».
En 2004 et 2005, plusieurs concerts en Algérie, dans un projet réunissant le quartet « Chant du Monde » et l’ensemble du chanteur touareg Othmane Bali. En 2006, il réalise des musiques pour le centre dramatique régional de Tours (dir. : G. Bouillon)

UA-40626626-1